Salut, c'est nous ... les cookies !

On vous embête et pourtant, selon la législation internationale, on est obligé d'attirer votre attention sur vos droits concernant l'utilisation de cookies dans ce site.

Ce site n'en utilise pas sauf celui fournit par Google Analytics. Il s'agit d'un cookie de performance afin d'analyser la consultation des pages. Seules des sessions PHP sont utilisées afin de vous offrir un confort optimal lors de votre visite.

Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité afin d'avoir plus d'explications.

Le seul cookie utilisé sur ce site est un cookie de performance.

Logo de Google

Google Analytics

Est utilisé uniquement pour établir des statistiques sur la consultation des pages

Acceptes-tu son utilisation ?

Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité afin d'avoir plus d'explications.

Toute l'actualité sur la protection civile
Toute l'actualité sur la protection civile

Actualité

Nouvelle révision partielle de la LPPCi en vue

Nouvelle révision partielle de la LPPCi en vue

Lu 3524 fois
Rubrique Lois & Ordonnances
Publié le 29 juin 2012
Source Office fédéral de la protection de la population

La loi fédérale sur la protection de la population et sur la protection civile est en cours de révision. Cette dernière, quoique partielle, visera en premier lieu à éviter les abus en matière de prestations de la protection civile et d'APG.

Les autorités souhaitent procéder à une révision partielle de la loi fédérale sur la protection de la population et la protection civile (LPPCi) qui est entrée en vigueur au 1er janvier 2012.

Elles comptent lutter dans un premier temps à l'abus en matière de prestations de la protection civile et de l'assurance perte de gains (APG). A cette fin, les données concernant l'engagement de personnes astreintes seront désormais saisies dans le Système d'information sur le personnel de l'armée (SIPA, dit PISA).

La Confédération aura l'accès direct aux données des astreints et pourra contrôler plus précisément le nombre de jours de service accomplis et annoncés, les comparant avec celles du registre de la Centrale de compensation (CdC). Cette réorganisation permettra de mettre à jour plus rapidement les éventuels abus. Les cantons conserveront toute fois l'obligation d'effectuer des contrôles proprement dits.

D'autres modifications de la loi se porteront sur le non-recrutement de personnes indésirables, la réglementation des jours d'instruction et les procédures de recours.

Le projet devrait être soumis au Conseil fédéral d'ici les vacances d'été avant d'être mis en consultation dont la procédure s'achèvera le 19 octobre 2012.