Salut, c'est nous ... les cookies !

On vous embête et pourtant, selon la législation internationale, on est obligé d'attirer votre attention sur vos droits concernant l'utilisation de cookies dans ce site.

Ce site n'en utilise pas sauf celui fournit par Google Analytics. Il s'agit d'un cookie de performance afin d'analyser la consultation des pages. Seules des sessions PHP sont utilisées afin de vous offrir un confort optimal lors de votre visite.

Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité afin d'avoir plus d'explications.

Le seul cookie utilisé sur ce site est un cookie de performance.

Logo de Google

Google Analytics

Est utilisé uniquement pour établir des statistiques sur la consultation des pages

Acceptes-tu son utilisation ?

Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité afin d'avoir plus d'explications.

Toute l'actualité sur la protection civile
Toute l'actualité sur la protection civile

Actualité

La Sécurité Civile, déménagement en vue

La Sécurité Civile, déménagement en vue

Lu 5021 fois
Rubrique Actualites genevoises
Publié le 29 janvier 2019

La Sécurité Civile du Canton de Genève a été intégrée dans l'Office cantonal de la protection de la population et des affaires militaires. Elle va bientôt déménager ses locaux afin d'intégrer les structures militaires administratives du centre-ville.

Après le changement d'un Conseiller d'Etat à la tête d'un département, divers changements et transferts peuvent subvenir à court ou moyen terme. Le Département de la sécurité n'échappe pas à la règle.

Concernant la protection civile, notons le transfert au 1 janvier 2013 de la Sécurité Civile (SCG), en charge du contrôle et de la gestion de la protection civile sur le canton de Genève, au sein de l'Office cantonal de la protection de la population et des affaires militaires (OCPPAM).

Les collaboratrices et collaborateurs de ce service responsables du contrôle et de la gestion de la protection civile sur le canton de Genève intégreront le Service des affaires militaires et des obligations de servir (SAMOS). Les autres collaborateurs resteront dans le Service de la protection civile.

Après les changements de noms, place à la délocalisation puisque, quasiment, la totalité du personnel, à l'exception des instructeurs restant basés au centre d'instruction de la protection civile de Bernex, rejoindront le personnel militaire administratif au centre-ville, plus exactement à la rue de l'École-de-Médecine No 13. Le déménagement aura lieu probablement dès ce printemps.